Règlement du terrain

Notre terrain dispose d’une très large et très longue piste en bordure d’un champs de maïs et d’un chemin DFCI (pour le trouver rendez vous ici). Afin d’orienter la piste au maximum dans le sens des vents dominants des concessions ont dû être faites :

  • Toute la largeur disponible pour la piste a été utilisée, ce qui signifie qu’en période estivale les immenses maïs se situent au raz de la piste,
  • Le début de piste touche presque le chemin DFCI permettant de rejoindre le terrain.

Nous sommes donc obligés d’imposer quelques règles assez classiques pour garantir la sécurité de tous les pilotes, de leurs modèles mais également du public.


  1. Le public, c’est à dire toutes les personnes (ou animaux !) qui ne pilotent pas, sont priés de rester dans la zone qui leur est réservée juste devant le parking ou sous l’abri.
  2. Les pilotes disposent d’une zone avec des tables de montage pour préparer leurs modèles ou les stocker entre 2 vols.
  3. Le démarrage et le pilotage doit se faire dans la zone prévue à cet effet, à l’écart du stockage des modèles, juste devant la piste.
  4. La piste est séparée de la zone de pilotage par des barrières orange, les pilotes sont tenues de rester derrière ces barrières lors des vols, les accès à la piste doivent être signalés aux autres pilotes et doivent être les plus bref possibles.

Nous rappelons que bien les barrières oranges ne soient pas scellées, il est interdit de les retirer, en cas d’accident la responsabilité du club pourrait être engagée.

Réglementation DGAC

L’arrêté du 21 mars 2007 relatif aux aéronefs non habités qui évoluent en vue directe de leurs opérateurs, d’une part, et l’arrêté du 1er août 2007 relatif aux conditions d’insertion et d’évolution dans l’espace aérien des aéronefs civils ou de la défense non habités, d’autre part, fixent désormais de façon pérenne les diverses conditions que doivent remplir les usagers aériens concernés pour évoluer dans l’espace aérien.
Toutefois , ce règlement est en cours de modification ainsi que celui définissant les présentations publiques d’aéromodèles.
Rappel : il est OBLIGATOIRE de prévenir la tour de contrôle de Mérignac du début et de la fin des vols sur notre plate forme. Ceci doit être fait par la première personne arrivant au terrain.
Le n° de la tour sera affiché sur le tableau disposé sous l’abri.
N° TOUR : 05 57 92 83 60

Règlement intérieur

1/ La plate-forme est inaccessible aux personnes ne faisant pas partie de l’Association. Les visiteurs non adhérents devront se tenir derrière la clôture, une signalisation appropriée est mise en place et devra être impérativement respectée.
2/ L’utilisation de la plate-forme est subordonnée à la présence d’un responsable de L’association délégué à la sécurité, laquelle sera détentrice d’une licence fédérale lui permettant d’être assurée légalement dans l’exercice de cette activité.
3/ Le survol de toutes les voies de circulation, ainsi que des personnes ou animaux, même isolés, est interdit, y compris pour les besoins de l’atterrissage et du décollage, et des manoeuvres qui s’y rattachent.
4/ D’une façon générale, la sécurité est l’affaire de tous. Cependant, le Chef de piste (ou son délégué) a toute autorité pour qu’elle soit assurée dans les meilleures conditions, y compris s’il doit pour cela faire déplacer les personnes, matériels et véhicules, ou même interdire de vol des modèles ne présentant pas toutes les garanties voulues de fiabilité.
5/ Les caractéristiques des modèles doivent être en conformité avec la circulaire n° NOR INTD8700336C du 23 novembre 1987 relative aux présentations publiques d’aéromodèles, l’arrêté du 1er août 2007 et d’évolution dans l’espace aérien des aéronefs civils ou de la défense non habités et l’arrêté du 21 mars 2007 paru au J.O. du 03 avril 2007 du Ministère des Transports, et avec les réglementations postérieures dès leur publication.
6/ La mise en œuvre des modèles ainsi que leur démarrage ne peut s’effectuer que dans les conditions et espaces définis sur le site.
7/ Le matériel utilisé par les pilotes doit être maintenu en état et être conforme aux normes en vigueur. En cas d’incident, le détenteur de l’équipement radio devra être en mesure de produire les documents prouvant la bonne maintenance de son matériel.
8/ Le modéliste doit être obligatoirement affilié à la FEDERATION FRANCAISE d’AERO-MODELISME « FFAM », qui, par le biais de l’assurance fédérale, couvre sa responsabilité civile vis à vis d’autrui.
Le modéliste doit être obligatoirement à jour de sa cotisation auprès du club SMAC. Celle-ci est exigible le 1er janvier de chaque année.
Une personne non licenciée peut, à titre d’essai, être autorisée à effectuer un vol, mais elle doit être accompagnée pendant toute la durée du vol d’une personne obligatoirement membre du club SMAC, elle-même licenciée FFAM.
Les modélistes sont avertis que l’assurance FFAM n’est qu’une responsabilité civile et qu’il leur appartient de se couvrir à titre personnel (assureur privé ) en cas de dommages corporels causés à eux-mêmes.
9/ L’utilisation du tableau de fréquence est OBLIGATOIRE, même lorsque le modéliste est seul sur le terrain. Pour accéder à une fréquence, le modéliste récupère la pince « fréquence » qui l’intéresse et la remplace en lieu et place par la pince portant son nom : il est alors propriétaire de la fréquence.
S’il y a plusieurs utilisateurs d’une même fréquence, la pince doit revenir au tableau après chaque vol.
Seules les bandes de fréquences autorisées par la FFAM sont utilisables sur le terrain fédéral du SMAC.
10 / Le partage du temps de vol entre personnes ayant la même fréquence doit être négocié de manière conviviale afin que chacun puisse profiter du terrain .Toutefois, s’il n’y a pas d’accord, une pince fréquence doit changer de main (*) tous les 1/4 d’heure et doit passer entre toutes les mains concernées avant de revenir au premier utilisateur.
(*)N.B. : Lorsqu’une séance planeur remorqué est mise en place, cette disposition ne s’applique pas au remorqueur pendant toute la durée de la séance (qui devra dans la mesure du possible prendre une fréquence au standard remorqueurs FFAM). Par contre, les planeurs sont soumis aux mêmes dispositions que les autres modélistes.
La règle fédérale en matière de fréquences est de voler à 20 Mhz d’écart. Il peut y avoir cependant des accords entre pilotes qui acceptent de voler à 10 Mhz d’écart.
11 / Pour éviter tout problème de chevauchement de fréquences, qui peuvent entre autre nuire à la sécurité, les nouveaux adhérents ont une année pour se mettre en conformité, c’est à dire choisir une fréquence libre et seprocurer les quartz correspondants. Les achats de nouvelles radios (nouveaux adhérents ou équipements supplémentaires) devront se faire obligatoirement sur des fréquences disponibles et réglementaires.
12/ Les pilotes devront se tenir impérativement aux endroits prévus pendant la durée de leur vol. Les fréquences 41.000 et 41.180 sont réservées pour l’avion école.
13/ En cas d’accident de toute nature, les intéressés doivent prévenir IMMEDIATEMENT par tous moyens à leur disposition, le président du club (ou en cas d’absence un membre du bureau) et lui faire un rapport précisant les circonstances, causes et conséquences matérielles et corporelles dudit accident. Ils doivent remplir les formulaires que ce responsable leur remettra et les envoyer à la FFAM.
14/ A compter du 10 juillet 1994, tous les nouveaux adhérents seront inscrits pour une période d’essai de un an. Ils pourront être exclus du Club pour non respect des statuts, du règlement intérieur ou de l’esprit de club, après réunion du Conseil de discipline, auquel ils seront convoqués.
15/ Les droits d’adhésion sont fixés selon le barème suivant : voir page des tarifs
16/ Les adhérents utilisant leur véhicule personnel pour les besoins de l’association pourront demander le remboursement de leurs frais kilométriques ( imprimé détaillé à demander et à remettre au président ).
17/ Les adhérents actifs non licenciés de l’Association ne pourront pas dépasser un cinquième du total des membres actifs.
18/ Les membres sur le terrain devront obligatoirement disposer d’un extincteur. Il est également conseiller à chaque adhérent d’être muni d’une trousse de premiers secours.
19/ Chaque licencié reçoit deux exemplaires du règlement intérieur et du plan des zones de vol lors de la prise de la première licence. Il rend un exemplaire signé de sa main et cette signature vaut acceptation du règlement intérieur.

0 commentaires:

Publier un commentaire